Statutes and Bye-Laws

Statutes & Bye-Laws in French

PRESIDENCY: SCHOOL OF PHILOSOPHY, UNIVERSITY COLLEGE DUBLIN, DUBLIN 4, IRELAND

SECRETARIAT: CONSEIL INTERNATIONAL DE PHILOSOPHIE ET DES SCIENCES HUMAINES (CIPSH), UNESCO, 1, RUE MIOLLIS, 75732 PARIS CEDEX 15, FRANCE

STATUTES

adopted at the Xth International Philosophical Congress (Amsterdam, August 1948), modified at Brussels on 22 August 1953, at Venice on 24 September 1958, at Varna on 16 September 1973, at Düsseldorf on 30 August 1978, at Montréal on 24 August 1983, at Brighton on 24 August 1988, at Moscow on 25 August 1993, at Boston on 13 August 1998, at Istanbul on 13 August 2003, and at Seoul on 3 August 2008.

CHAPTER I

NATURE, AIM, HEADQUARTERS AND DURATION OF THE FEDERATION

Art. 1. THE INTERNATIONAL FEDERATION OF PHILOSOPHICAL SOCIETIES (FEDERATION INTERNATIONALE DES SOCIETES DE PHILOSOPHIE, or FISP) consists of Societies and Institutions whose activities are devoted to the development and pursuit of philosophical studies and research.

Art. 2. The aim of the Federation is as follows:

  1. to contribute directly to the development of professional relations and of the exchange of ideas between philosophers of all countries, freely and with mutual respect;
  2. to facilitate relations between philosophers of different countries whenever it is useful or necessary to have recourse to international cooperation;
  3. to foster contacts between institutions, societies and periodical publications devoted to philosophy;
  4. to collect documentation which helps the development and organization of philosophical studies. Members of the federated societies will have access to the archives so created;
  5. to contribute financially to the formation, development and maintenance of these philosophical archives;
  6. to undertake, whenever needed, and by means of extraordinary grants, any other tasks the accomplishment of which will further philosophical activities at an international level:
  7. to sponsor every five years (in the normal course of events) a World Congress of Philosophy and to promote other smaller conferences and meetings of an international character in diverse parts of the world.  

Art. 3. The Federation may receive subsidies from governments or intergovernmental organizations, as well as donations from corporations, societies, institutions or individuals. The use of these funds may be restricted to specific tasks, projects of research, or publications, or be used to organize particular congresses, in so far as these activities are clearly connected with the aims of the Federation and are meant to support, at an     international level, the progress of philosophical studies and their communication to the world of learning and the educated public.

In the cases outlined above, the Federation may either undertake the execution of such activities on its own or delegate them to a competent organization to which, in such a case, it would transfer the amount of the subsidy necessary to carry out of the task in question, always however remaining itself responsible for the final results.

Art. 4. FISP is an Association satisfying the norms of articles 60ff. of the Swiss Civil Code. Its headquarters are in Fribourg (Switzerland).

Art. 5. The duration of the Federation is unlimited.

CHAPTER II

COMPOSITION OF THE FEDERATION

Art. 6. Only regularly constituted philosophical societies may apply for admission to the Federation.

Art. 7. Applications for admission of new members shall be acted on by the Steering Committee. Admission requires approval by a three-quarters majority; an appeal against non-admission may be made to the General Assembly.

Art. 8. All members of the Federation enjoy the advantages and observe the conditions set down in these Statutes.

Member societies of FISP are classified into two groups: a) Full members, b) Corresponding members.

Further details as to the rights and duties of members in each group are laid down in the Bye-Laws.

Art. 9. Membership in the Federation may be terminated:

  1. by resignation, subject to one year's notice.
  2. by exclusion, pronounced by the General Assembly with a two-thirds majority of the votes, on the grounds of:
    1. failure to observe the Statutes or Bye-Laws;
    2. persistent opposition to the realization of the aims of the Federation.

CHAPTER III

FUNCTIONING OF THE FEDERATION

Art. 10. The Federation operates through the General Assembly, the Steering Committee, the President and the Bureau.

Art. 11. The General Assembly is composed of the delegates of all societies and institutions which are members of FISP, each delegate being duly appointed for this purpose.

The number of votes and of delegates and the limitations on the maximum votes available to a single country are fixed by the dispositions of Chapter V of the Bye-Laws.

Art. 12. The General Assembly meets in ordinary session on the occasion of the World Congresses of Philosophy, which generally take place every five years, and in extraordinary session whenever required by circumstances.

The initiative for summoning meetings lies in all cases with the President.

Art. 13. The proceedings of the Assembly are effected by the duly appointed delegates present. Delegation is valid provided it has been formulated in writing and sent by the respective Society to the President at least two months before the meeting of the Assembly. This communication must state:

  1. the name of the delegate
  2. the scope of his or her mandate

Art. 14. The competence of the Assembly includes all questions relating to the activity of the Federation. In particular:

  1. it lays down the budget of the Federation and examines the record of the preceding administration;
  2. it decides upon cases of the exclusion of members;
  3. it elects the President of the Federation and proceeds to elections in order to constitute or renew the Steering Committee. For the election of a new President, if more than two candidates have received votes and no candidate secures an absolute majority of those voting on the first ballot, a second ballot will take place among the two candidates who have received the highest number of votes. The one who receives the higher number of votes in this ballot will be elected. The President is not eligible for immediate reelection.

    In the election of members to the Steering Committee candidates shall be declared elected in descending order of the number of votes received until all vacancies are filled.
  4. it outlines in broad terms the activity of the Steering Committee and validates or repudiates its past activities;
  5. it proceeds, if required, to a revision of the clauses of these Statutes, as laid before it by the Steering Committee or on the initiative of at least five member societies from at least three countries;
  6. it may appoint committees entrusted with the task of studying particular problems and submitting reports to the Assembly.

Art. 15. Decisions in the General Assembly are reached by an absolute majority of those voting, except for amendments of the Statutes, for which a two-thirds majority is required.

In urgent cases and upon the decision of the Bureau, voting can take place outside the plenary Assemblies and by correspondence.

Art. 16. The Assembly is chaired by the President of the Federation, who, after consulting the Steering Committee, prepares the agenda and has the minutes of the debates drawn up.

Art. 17. The Steering Committee is the administrative body of the Federation. In addition to the President and Secretary General, each of whom is a voting member ex officio, it consists of a maximum of thirty-nine and a minimum of twenty-nine members, elected by the General Assembly in secret ballot, upon nomination from member societies and from the Steering Committee then in office.

Members of the Steering Committee are elected for five years and are reeligible for not more than two further periods of five years each.

The Steering Committee itself appoints the members of the Bureau of the Federation (other than the President) for a period of five years. The Bureau comprises the President, three Vice-Presidents, the Secretary General and the Treasurer. The retiring President is by right a member of the Bureau for one further period of five years.

Art. 18. The Steering Committee is chaired by the President of the Federation. Its tasks are:

  1. to ascertain the wishes of the member societies with respect to their international activities;
  2. to coordinate these wishes;
  3. to look into the ways of satisfying them;
  4. to present a draft budget to the General Assembly;
  5. to supervise the execution of activities involved in the programme of the Federation, whether or not entrusted to an external or affiliated organization, and to receive periodic reports on this matter from the President;
  6. in urgent cases, and when an extraordinary convocation of the General Assembly is not practicable, to conclude agreements according to which the Federation undertakes to accomplish at the international level certain tasks in accordance with its aims and the nature and conditions of the development of philosophy. These tasks may be carried out by the Federation itself by means of subsidies added to its budget for the purpose, or alternatively may be entrusted to competent organizations to which funds would be transferred from its budget. In these cases a report shall be submitted at the following General Assembly.

Art. 19. The President of the Federation assumes the following functions:

  1. he or she chairs the sessions of the General Assembly;
  2. he or she chairs the meetings of the Steering Committee, and consults its members by correspondence;
  3. he or she chairs the meetings of the Bureau;
  4. he or she represents the Federation, or arranges for it to be represented, in any situation where the activities of the Federation require this;
  5. he or she authorises the expenditures of the Federation within the statutory scope of the budget;
  6. he or she supervises the preparation of the World Congress of Philosophy and presides over it during the whole of its duration;
  7. Upon completion of his or her term as President, he or she continues as a member of the Bureau for a five year period. Upon completion of this term, he or she becomes an Honorary President, is entitled to receive all information sent to Steering Committee members, and has the right to attend Steering Committee meetings as an observer with the right to speak but without the right to vote.

Art. 20. The tasks of the Bureau are:

  1. to coordinate the activities of the consultative committees designated in the Bye-Laws, and to recommend action based on reports to the Steering Committee by its committees;
  2. in urgent cases, and when an extraordinary meeting of the Steering Committee is not practicable, to take action in the name of the Steering Committee, which action is to be reported to the Steering Committee;
  3. to approve the agenda prepared by the Secretary General for meetings of the Steering Committee, and when appropriate to prepare recommendations on agenda items for the Steering Committee;
  4. to certify the reports of the Treasurer and of the Secretary General, for presentation to the Steering Committee;
  5. to receive from the President and Secretary General quarterly reports of interim activities of FISP (including information about invitations for FISP representation or participation and about outside funding), and to help through consultation to guide the Federation's activity;
  6. to carry out tasks requested by the President to foster the activities of FISP.

Art. 21. Three Vice-Presidents are elected by the Steering Committee from among members who have already served on the Steering Committee for at least three years. They are equal in all respects except for the succession to presidency. This order of succession is determined by the number of votes they receive for vice-presidency, the first in the order of succession being the Vice-President who receives most votes. If two Vice-Presidents receive the same number of votes, their order of succession is determined by a random procedure.

If the President resigns, dies, is removed from the office, or becomes unable to discharge the duties of his or her office, the Steering Committee determines that one of the Vice-Presidents, according to their order of succession, assumes the office of the President until the inability is removed or a new President is elected by the General Assembly. Vice-Presidents are not eligible for immediate reelection.

Art. 22. The Secretary General of the Federation is responsible for the practical conduct of its affairs, in consultation with and subject to the approval of the President,. He or she performs the following functions:

  1. he or she maintains the membership list and corresponds with member societies;
  2. he or she organizes and prepares the agenda for meetings of the Bureau and the Steering Committee;
  3. he or she coordinates the work of the consultative committees;
  4. he or she prepares the Bulletin and other publications of the Federation;
  5. he or she, together with the President, represents the Federation in its relations with other institutions and organizations, governmental or professional, and with the public.

Art. 23. The Secretary General and the Treasurer are normally elected from among the members of the Steering Committee. However if no member of the Steering Committee is willing to serve in either of these offices or is able to secure a majority of votes from those members of the steering Committee voting, then:

  1. the Steering Committee may elect a Secretary General who is an active and distinguished member of the philosophical profession but not a member of the Committee itself. The Secretary General so elected will be ipso facto co-opted to the Steering Committee and to the Bureau.
  2. the Steering Committee is also entitled to appoint as Treasurer someone who is not a member of it. It is not required that this person be an active member of the profession; however, he or she should be familiar with its affairs. In this latter case the Treasurer would not be co-opted to the Steering Committee and the Bureau and would participate in meetings of these bodies without the right to vote.

Art. 24. Decisions as to matters not covered by these Statutes are left to the Steering Committee and may be fixed in Bye-Laws elaborated by that Committee.

INTERNATIONAL FEDERATION OF PHILOSOPHICAL SOCIETIES (FISP)

BYE-LAWS (1998/2003/2008)

In accordance with Article 24 of the Statutes of FISP, the Steering Committee (Comité Directeur: CD) of FISP shall base its policy on the following Bye-Laws, which have been submitted for the approval of the General Assembly.

CHAPTER I: MEMBERSHIP OF THE STEERING COMMITTEE

Art. 1. Members of the Steering Committee may not vote at General Assemblies, except when this restriction would deprive a country of all representation, and then only when authorised to do so by a vote of the Assembly as a whole. Hence it is recommended that member societies and institutions of FISP do not send to General Assemblies delegates who are members of the Steering Committee.

Art. 2. Proxies within the Steering Committee are accepted only up to two votes. Hence no member of the Steering Committee can dispose of more than three votes at any given meeting of the Committee.

Art. 3. In case of any vacancy which occurs during the period of office of a member of the Steering Committee, the next eligible candidate in descending order of votes from the previous election shall be appointed to serve until the next meeting of the General Assembly.

Art. 4. A member of the Steering Committee who fails to attend two consecutive meetings of that body shall be sent a letter by the President of FISP inquiring whether he or she undertakes to continue in that position. If the answer is negative, if there is no reply, or if the answer is affirmative, but the person fails to attend the next meeting of the Steering Committee, the Steering Committee shall be authorised to replace the member with the next eligible candidate in descending order of votes from the previous election to serve until the next meeting of the General Assembly.

Since failure to attend meetings might depend on financial difficulties, a suitable rotation of the subsidies for travel expenses will be implemented by the Treasurer.

CHAPTER II: ELECTIONS

Art. 5. Nominations for the election of the President of the Federation by the General Assembly, and for the election of the members of the Steering Committee, are made by the societies and institutions which are members of the Federation and by the Steering Committee. However, a member of the Steering Committee, once elected, is not to be considered a representative of any institution or society.

Elections are prepared by the Steering Committee before each General Assembly and nominations must reach the Secretariat in time to be considered. The Secretary General shall invite the member societies and institutions in advance and shall fix the deadline for sending them.

Only candidates who have received at least fifteen votes may be elected to the Steering Committee. However if the total number of members of this Committee should prove to be less than the statutory minimum of twenty-nine (in addition to the President and Secretary General), candidates who have received less than fifteen votes will also be appointed (in descending order of votes received), so that the statutory minimum be reached. They will serve until the next election.

In order to secure a fair geographical composition of the Steering Committee, no country will have more than one member elected to the Steering Committee (not taking into consideration the President and the Secretary General), with the following exceptions: (i) The United States of America may have up to two representatives; (ii) The same privilege is extended to the country hosting a World Congress of Philosophy (in the sense that, as a consequence of the elections held at the General Assembly taking place on the occasion of that Congress, the resulting Steering Committee may include up to two members from this country); (iii) A country may have an additional member if this is the result of the fact that he or she was a candidate nominated by an international member society of FISP and received the necessary number of votes.

CHAPTER III: POINTS OF PROCEDURE

Art. 6. The Steering Committee shall constitute consultative committees, the members of which need not all be members of the Steering Committee itself.

At present there are six such committees:

  1. The Committee on General Policy
  2. The Committee on Teaching Philosophy
  3. The Committee on the Ethics of Science and Technologies, especially Bioethics
  4. The Committee on Intercultural Research in Philosophy
  5. The Committee on International Cooperation and Philosophical Encounters
  6. The Committee on Human Rights

These Committees prepare the work of the Steering Committee within their area of responsibility and advise the Secretariat and the Treasury. The President, the Secretary General or the Treasurer, and one of the Vice­Presidents shall be ex officio voting members of these Committees.

Each consultative Committee shall submit an annual report to the Steering Committee.

The composition of each of these Committees should be reviewed each year by the Steering Committee.

Any member of a FISP Committee who fails to attend two consecutive meetings shall be sent a letter by the President of FISP inquiring whether he or she undertakes to continue in that position. If the answer is negative, or if there is no reply, the Steering Committee shall be authorised to replace the member with someone else to fill the position. If the answer is affirmative, but the person fails to attend the next meeting of the said body, the Steering Committee shall replace the member with someone else to fill the position.

Art. 7. The Bureau meets normally twice a year. However, if the President considers that there are no items sufficiently urgent to merit the financial and organizational burden of a physical meeting, one of these meetings may be replaced by consultation through correspondence.

The Steering Committee meets normally once a year. The Secretary General shall send to all members the agenda and the available documentation regarding the various items two months in advance. Members who will not be able to participate in the meeting are expected to send to the Secretary General a written statement regarding the major issues of the agenda.

CHAPTER IV: ADMINISTRATIVE MATTERS

Art. 8. The Secretary General and the Treasurer are responsible, in consultation with the President, for the administration of FISP. They are authorised to use the services of an officer who may act as assistant secretary, sign current documents and co-sign cheques.

In all internal affairs of the Federation the Assistant Secretary can act as a substitute for the Secretary General and the Treasurer when these two are unable to attend.

Decisions of importance must be made with the consent of the Steering Committee or, at least, of the Bureau.

Art. 9. The Secretary General shall present an annual report to the Steering Committee either at a meeting or in writing. A preliminary version of this report shall be presented to the Bureau at its meeting next preceding the meeting of the Steering Committee at which the full report is to be presented, and a version of it shall be sent to all members of the Steering Committee before the latter meeting. The report shall give details of the activities of the officers of the Federation, and of what they have said and done in its name, since the previous report. He or she shall send the minutes of all meetings of the Steering Committee as well as of the General Assemblies in reasonable time as they have been prepared by him or her and the President or under their control.

Art. 10. If the President is not able to attend a meeting of the General Assembly, the Steering Committee, or the Bureau, the Vice-Presidents, in the same order of succession as in the Statutes, will assume the duties of chairing those meetings. Each of the Vice-Presidents will serve as an ex officio member of at least one of the consultative committees specified in these Bye-Laws.

The Vice-Presidents may represent the Federation when the President is unable to do so. In delegating this responsibility the President will rotate it among the three Vice-Presidents, taking into account their geographical proximity to the event and their philosophical and professional interests and commitments.

Art. 11. The President (or his or her nominee) and the Chair of the Committee on Teaching Philosophy will act for FISP in the administration of the International Philosophy Olympiads, for which FISP has assume responsibility in accordance with Article 2(f) of the Statutes.

CHAPTER V: FINANCIAL MATTERS

Art. 12. Membership, fees and voting rights.

  1. In order to qualify for admission to FISP, a society must have been in existence and active for at least two years and have at least one hundred members. It must also satisfy the Steering Committee as to the criteria of admission of its own members, the extent and level of the scholarly work they produce, and number and quality of its publications and/or those of its members.
  2. Corresponding members are entitled to send one delegate to the General Assembly, but without the right to vote.
  3. Annual fees to be contributed to FISP by member societies are set out in the following table:

    for Corresponding Members with 0 votes: 80 EUR

    for Full Members with 1 vote (societies with 100-500 members): 150 EUR

    for Full Members with 2 votes (societies with 501-1500 members): 300 EUR

    for Full Members with 3 votes (societies with 1500-3500 members): 600 EUR

    for Full Members with 4 votes (societies with over 3500 members): 900 EUR

    A reduction of fees may be granted by the FISP Bureau, but only on very exceptional grounds to be duly documented.

  4. Member societies from a single country shall not deploy more than a total of 8 votes. Although they shall have the right to send to the General Assembly as many delegates as the number of votes resulting from the above table, they shall devise an agreement among themselves about the distribution of the votes actually available to them.

Art. 13. Payment of fees shall be made every year before the 15th February. Otherwise a society shall be suspended from membership until it has fully paid its overdue fees. In addition each member society shall submit an annual report of its activities. Failure to submit such a report for three successive years shall be ground for suspension of membership.

As the number of members belonging to a society may change from year to year, the calculation of the rights to vote at the General Assembly shall be made on the basis of the arithmetic average of members declared by that society in the period between the last General Assembly and the year in which the right to vote is exercised.

Academies and similar small institutions shall choose the category according to which they want to be classified.

Art. 14. The basic unit of the annual fees is decided by the General Assembly and shall remain unchanged till the next General Assembly unless a large devaluation renders a revision necessary.

The Treasurer is authorised to make special arrangements with members when money conversion is impossible. These arrangements cannot however absolve a member from payment of fees.

All fees collected shall be used by the Treasurer for purposes proper to the activities of the Federation.

Art. 15. The Treasurer shall prepare an annual budget. The budget shall be made available to the Bureau and to the Members of the Steering Committee in advance of the meeting at which it is presented. The budget shall be accompanied by a financial report which shall give details of income and expenditure in the year covered by the previous budget. It shall state the sources and purposes of all funds administered by the Federation and shall give an account of steps taken to secure outside funding.

Art. 16. The income of FISP shall be used in the first instance for normal expenses of administration, and after that for the expenses of the members of the Steering Committee at meetings, with priority assigned to the President and the officers of the Federation.

CONCLUSION

Art. 17. These Bye-Laws have been agreed by the Steering Committee at its meeting on August 9th, 2003, in Istanbul and have been approved by the General Assembly at its meeting on August 13th, 2003, in Istanbul. Some modifications have been made at subsequent meetings of the Steering Committee and have been approved by the General Assembly at its meeting on August 3, 2008, in Seoul.


FISP STATUTS

FEDERATION INTERNATIONALE DES SOCIETES DE PHILOSOPHIE FISP

PRESIDENCE: ECOLE DE PHILOSOPHIE, UNIVERSITY COLLEGE DUBLIN, DUBLIN 4, IRLANDE 

SECRETARIAT: CONSEIL INTERNATIONAL DE PHILOSOPHIE ET DES SCIENCES HUMAINES (CIPSH), UNESCO, 1, RUE MIOLLIS, 75732 PARIS CEDEX 15, FRANCE

STATUTS

adoptés au Xe Congrès International de philosophie (Amsterdam août 1948), modifiés à Bruxelles le 22 août 1953, à Venise le 24 septembre 1958, à Varna le 16 septembre 1973, à Düsseldorf le 30 août 1978, à Montréal le 24 août 1983, à Brighton le 24 août 1988, à Moscou le 25 août 1993, à Boston le 13 août 1998, à Istanbul le 13 août 2003, et à Séoul le 3 août 2008.

CHAPITRE PREMIER

NATURE, BUT, SIEGE ET DUREE DE LA FEDERATION

Art. 1. LA FEDERATION INTERNATIONALE DES SOCIETES DE PHILOSOPHIE (FISP) groupe les Sociétés et Institutions dont l'activité propre est le développement et la poursuite des études et des recherches philosophiques.

Art. 2.La Fédération a pour but de:

  1. Contribuer directement au développement des relations professionnelles et des échanges d'idées entre les philosophes de tous pays, dans un esprit de liberté et de respect mutuel;
  2. Faciliter les relations entre les philosophes des divers pays lorsqu'il est utile ou nécessaire d'avoir recours à une coopération internationale;
  3. Favoriser les contacts entre les institutions, les sociétés et les publications périodiques consacrées à la philosophie;
  4. Rassembler une documentation utile au développement et à l'organisation des études philosophiques. Cette documentation constituant les Archives philosophiques de la FISP sera à la disposition des membres des sociétés de la Fédération;
  5. Contribuer par divers moyens financiers à la formation, au développement et à l'entretien de ces Archives philosophiques;
  6. Entreprendre, lorsque le besoin s'en fera sentir et moyennant l'obtention de crédits extraordinaires, toute autre tâche dont l'accomplissement serait profitable à l'activité philosophique sur le plan international;
  7. Organiser tous les cinq ans (selon le cours normal des événements) un congrès mondial de philosophie et promouvoir l'organisation d'autres conférences et réunions de moindre importance de caractère international dans les diverses parties du monde.

Art. 3. La Fédération peut recevoir des subventions des différents gouvernements ou des organisations intergouvernementales, ainsi que des donations des sociétés anonymes, des sociétés privées, des institutions ou des particuliers. La destination de ces fonds peut être délimitée à la realisation de certaines tâches, recherches, publications, ou à l'organisation de certains congrès, à condition que ces activités se rattachent clairement aux fins propres de la Fédération et qu'elles soient de nature à faciliter, sur le plan international, le progrès des études philosophiques et leur communication au monde savant et au public cultivé.

Dans les cas ici prévus, la Fédération pourra, soit procéder elle-même à la réalisation de ces activités, soit la confier à une organisation compétente à qui elle transférerait, dans ce cas, le montant de la subvention afférente au travail à effectuer, tout en gardant la responsabilité dernière des resultats.

Art. 4. La FISP est une association définie par les articles 60 et suivants du Code civil suisse. Son siège est à Fribourg, Suisse.

Art. 5. La durée de la Fédération est illimitée.

CHAPITRE II

COMPOSITION DE LA FEDERATION

Art. 6. Seules les sociétés de philosophie régulièrement constituées peuvent demander leur admission à la Fédération Internationale des Sociétés de Philosophie.

Art. 7. L'admission de nouveaux membres est prononcée par le Comité directeur à la majorité des trois-quarts; en cas de refus, il peut y avoir appel devant l'Assemblée générale.

Art. 8. Tous les membres de la Fédération bénéficient des avantages énumérés aux présents statuts et supportent les charges qui y sont prévues. Les sociétés membres de la FISP sont réparties en deux catégories: les membres réguliers et les membres correspondants. Les droits et devoirs respectifs de ces membres sont définis dans le Règlement.

Art. 9. La qualité de membre de la Fédération prend fin:

  1. par la démission, subordonnée à un préavis d'un an;

b.  par l'exclusion, prononcée par l'Assemblée générale à la majorité des deux tiers des votants, pour cause:

  1. de non-application des clauses des présents Statuts ou du Règlement.
  2. d'opposition systématique à la réalisation des buts de la Fédération.

CHAPITRE III

FONCTIONNEMENT DE LA FEDERATION

Art. 10. Le fonctionnement de la Fédération est assuré par l'Assemblée générale, le Comité directeur, le Président et le Bureau.

Art. 11. L'Assemblée générale est formée par les représentants de toutes les sociétés et institutions membres régulières, chaque délégué étant dûment mandaté à cet effet.

Les dispositions du chapitre V du Règlement déterminent le nombre de voix et de délégués dont peuvent se prévaloir les sociétés membres ainsi que le maximum de votes dont peut disposer un pays déterminé.

Art. 12. L'Assemblée générale se réunit en session ordinaire à l'occasion des Congrès mondiaux de philosophie qui ont lieu, en principe, tous les cinq ans; elle tient une séance extraordinaire chaque fois que les circonstances l'exigent.

Dans tous les cas l'initiative de la convocation revient au Président.

Art. 13. Les travaux de l'Assemblée sont effectués par les délégués présents et dûment mandatés. Pour être valable, toute représentation doit être communiquée par écrit au Président, par la société interessée, au moins deux mois avant la réunion de l'Assemblée. Cette communication doit comporter:

  1. le nom du mandataire
  2. la portée de son mandat.

Art. 14. La compétence de l'Assemblée s'étend à toutes les questions relatives à l'activité de l'organisation. En particulier:

  1. L'Assemblée établit le budget de la Fédération et assure le contrôle de l'exercice précédent;
  2. Elle se prononce sur les cas d'exclusion de membres;
  3. Elle procède à l'élection du Président de la Fédération et à des élections pour constituer ou renouveler le Comité directeur. Pour l'élection du Président, s'il y a plus de deux candidats qui ont obtenu des voix et qu'aucun candidat n'ait obtenu la majorité absolue des voix au premier tour, il y aura un second tour auquel ne pourront se présenter que les deux candidats qui auront obtenu le plus grand nombre de voix. Celui qui aura le plus grand nombre de voix dans ce second tour sera élu. Le Président n'est pas immédiatement rééligible.

    On déclarera élus au CD les candidats dans l'ordre décroissant du nombre de voix obtenues jusqu'à ce que tous les postes soient pourvus.

  4. Elle trace les grandes lignes de l'activité du Comité directeur et se prononce sur l'activité passée de celui-ci;
  5. Elle procède, s'il y a lieu, à la révision des présents Statuts, si elle est saisie d'une demande en ce sens par le Comité directeur ou à l'initiative des deux tiers des membres dudit Comité, ou à l'initiative d'au moins cinq sociétés appartenant à trois pays différents;
  6. Elle peut constituer des Commissions chargées d'étudier des problèmes particuliers et de lui soumettre, sous forme de rapports, les résultats de ces études.

Art. 15. Les décisions à l'Assemblée générale sont prises à la majorité absolue des votants sauf pour les amendements aux Statuts, pour lesquels une majorité des deux tiers est requise.

Dans les cas urgents et sur décision du Bureau, des votes peuvent avoir lieu en dehors des assemblées plénières et par correspondance.

Art.16. L'Assemblée est présidée par le Président de la Fédération, qui, après consultation du Comité directeur, prépare l'ordre du jour de la séance et fait rédiger le procès-verbal des débats.

Art. 17. Le Comité directeur administre la Fédération. En plus du Président et du Secrétaire général qui sont l'un et l'autre d'office membres ayant droit de vote, le Comité directeur est composé de 39 membres au maximum et 29 membres au minimum, élus par l'Assemblée générale au scrutin secret, sur la base de candidatures présentées par les sociétés membres et par le Comité directeur en fonction.

Les membres du Comité directeur sont élus pour une période de cinq ans et peuvent être réélus pour un maximum de deux périodes, chacune avec une durée de cinq ans.

Le Comité directeur nomme les membres du Bureau de la Fédération (à l'exception du Président). Le Bureau comprend le Président, trois Vice-présidents, le Secrétaire général et le Trésorier. Le Président sortant fait partie de droit du Bureau pour une période de cinq ans.

Art. 18. Le Comité directeur est présidé par le Président de la Fédération et il est chargé de:

  1. Recueillir les voeux des Sociétés, relatifs à leur activité internationale;
  2. Coordonner ces vœux;
  3. Etudier les moyens d'en assurer la satisfaction;
  4. Présenter un projet du budget à l'Assemblée générale;
  5. Surveiller l'exécution des activités inscrites au programme de la Fédération, qu'elles soient ou non confiées à un organisme extérieur ou affilié, et recevoir à cet effet des rapports périodiques du Président.
  6. Dans les cas urgents, lorsqu'il est impossible de convoquer une séance extraordinaire de l'Assemblée générale, conclure des accords selon lesquels la Fédération se chargerait d'accomplir au plan international certaines tâches conformes à ses buts et à la nature et conditions du développement de la philosophie. Ces tâches peuvent être réalisées par la Fédération elle-même moyennant des subventions spéciales ajoutées à son budget, ou, alternativement, confiées à des organisations compétentes auxquelles elle transférerait certaines sommes de son budget. Dans les cas ici prévus, un rapport sera fait à la prochaine Assemblée générale.

Art. 19. Le Président de la Fédération assume les fonctions suivantes:

  1. Il préside les séances de l'Assemblée générale;
  2. Il préside les réunions du Comité directeur, ou en consulte les membres par correspondance;
  3. Il préside les réunions du Bureau;
  4. Il représente la Fédération, ou se fait représenter, dans tous les cas où l'activité de la Fédération l'exige;
  5. Il engage les dépenses dans les cadres statutaires du budget;
  6. Il supervise la préparation du Congrès mondial de philosophie et le préside pendant toute sa durée;
  7. Au terme de son mandat présidentiel, il continue en tant que membre du Bureau pour une période de cinq ans. A la fin de cette période, il devient Président Honoraire et a le droit de recevoir toutes les informations communiquées aux membres du Comité directeur et d'assister aux réunions du Comité directeur en observateur ayant le droit de parole mais non de vote.

Art. 20. Les tâches du Bureau sont les suivantes:

  1. De coordonner les activités des Comités consultatifs définis dans le Règlement et faire des recommandations sur la base des rapports présentés par ces comités au CD;
  2. En cas d'urgence, et quand il n'est pas possible de convoquer une séance extraordinaire du CD, d'agir au nom du CD. Cette activité doit faire l'objet d'un rapport au CD;
  3. D'approuver l'ordre du jour préparé par le Sécretaire général pour la réunion du CD, et si c'est opportun, de préparer des recommandations relatives aux points à l'ordre du jour;
  4. D'approuver les rapports du Trésorier et du Sécretaire général, en vue de leur présentation au CD;
  5. D'obtenir du Président et du Sécretaire général des rapports trimestriels sur les activités courantes de la FISP (y compris des informations adressées à la FISP pour sa représentation ou sa participation et des informations relatives aux sources extérieures de financement), et d'aider par ces consultations à orienter l'activité de la Fédération;
  6. D'exécuter des tâches proposées par le Président en vue de promouvoir les activités de la FISP.

Art. 21. Le CD élit trois vice-présidents, parmi les membres qui ont déja siégé au Comité directeur depuis au moins trois ans. II sont égaux sous tous les rapports, à l'exception de la succession des vice-présidents à la présidence. En cas de vacance de la présidence, l'ordre de succession sera déterminée par le nombre de voix qu'ils ont reçu lors de leur élection à la vice-presidence: le vice-president ayant reçu le nombre de voix le plus élevé sera le premier dans l'ordre de succession.

Au cas où le Président est démis de ses fonctions, ou en cas de décès, de démission ou d'incapacité, le CD décidera que l’un des vice-présidents, dans l'ordre indiqué ci-dessus, agira comme président jusqu'a ce que l'empêchement soit écarté ou qu'un nouveau Président soit élu par l'A.G. Les vice-présidents ne sont pas immédiatement rééligibles.

Art. 22. Le Secrétaire général de la Fédération, en consultation avec le Président et avec son approbation, assure la conduite pratique des affaires de la Fédération. Ses fonctions sont les suivantes:

  1. Il tient à jour la liste des membres et la correspondance avec ceux-ci;
  2. Il organise les réunions du Bureau et du Comité directeur et en prépare les ordres du jour;
  3. Il coordonne les travaux des Commissions consultatives;
  4. Il prépare le Bulletin et les autres publications de la Fédération;
  5. Avec le Président, il représente la Fédération dans les relations de celle-ci avec le public et avec les organisations gouvernementales ou professionnelles.

Art. 23. Le Secrétaire général et le Trésorier sont normalement élus parmi les membres du Comité directeur. Toutefois si aucun membre du Comité directeur ne peut ou ne veut assumer l'une de ces charges ou s'il n'obtient pas la majorité des voix des membres votants du Comité directeur, alors a) Le Comité directeur est autorisé à élire Secrétaire général une personne choisie en dehors de son sein pourvu qu'elle soit une personne active et distinguée dans le domaine de la philosophie. Ladite personne ainsi élue devient ipso facto membre du Comité directeur et du Bureau. b) Le Comité directeur est également autorisé à élire Trésorier une personne en dehors de son sein. II n'est pas nécessaire que cette personne oeuvre dans le domaine de la philosophie, mais elle doit cependant en avoir une connaissance suffisante. Dans ce cas, le Trésorier ne sera co-opté ni dans le Comité directeur, ni dans le Bureau et participera aux réunions de ces organes sans y exercer le droit de vote.

Art. 24. Les modalités non prévues dans les présents Statuts sont laissées au jugement du Comité directeur et pourront être fixées par un Règlement élaboré par le Comité directeur.

F E D E R A T I O N  I N T E R N A T I O N A L E  D E S  S O C I E T E S  D E  P H I L O S O P H I E

(F I S P)   R E G L E M E N T S

(1998)

En accord avec l'article 24 des Statuts de la FISP, le Comité directeur de la FISP (CD) se basera dans son activité sur le présent Règlement tel qu'il a été soumis à l'approbation de l'Assemblée générale.

CHAPITRE I: QUALITE DES MEMBRES DU COMITE DIRECTEUR

Art. 1. Les membres du CD n'ont pas droit de vote à l'Assemblée générale sauf si cette restriction a pour effet de priver un pays de toute représentation, et pourvu que cette mesure d'exception soit approuvée par un vote de l'Assemblée. Il est donc recommandé aux Sociétés et aux Institutions membres de désigner comme délégués des personnes qui ne sont pas membres du CD.

Art. 2. Les membres du CD peuvent recevoir jusqu'à un maximum de deux procurations de vote de la part de membres du CD ne pouvant pas assister à une séance. Aucun membre du CD ne saurait donc, en vertu d'une délégation, disposer de plus de trois voix au cours d'une réunion du CD.

Art. 3. Si la place d'un membre du Comité directeur devient vacante avant la fin de son mandat, le candidat éligible qui suit le dernier candidat élu, dans l'ordre décroissant du nombre des voix obtenues, sera désigné pour le remplacer jusqu'à la prochaine réunion de l’Assemblée Générale.

Art. 4. Un membre du Comité directeur, qui n'assiste pas à deux réunions consécutives de ce corps, recevra une lettre du Président de la FISP lui demandant s'il compte persévérer dans sa fonction. Si la réponse est négative, s'il n'y a pas de réponse ou si la réponse est affirmative mais que la personne n'assiste pas à la réunion suivante du CD, le CD sera autorisé de remplacer ce membre par le candidat éligible qui suit le dernier candidat élu, dans l'ordre décroissant du nombre des voix obtenues à l'élection précédente. Ce candidat occupera la fonction jusqu'à la prochaine réunion de l’Assemblée Générale.

Au cas où l'absence aux réunions dépendrait de difficultés financières, des subsides pour frais de déplacement seront mis en place à tour de rôle par le Trésorier d'une manière convenable.

CHAPITRE II: ELECTIONS

Art. 5. Les candidatures pour l'élection du Président de la Fédération par l'Assemblée générale et pour celle des membres du CD peuvent être présentées par les Sociétés et Institutions membres de la FISP et par le Comité directeur. Une fois élu, tout membre du CD cesse cependant d'être considéré comme un représentant de n'importe quelle Société ou Institution.

Les élections sont préparées par le CD avant chaque Assemblée générale et les candidatures doivent arriver au Secrétariat en temps utile pour être prises en considération. Le Secrétaire général invitera les Sociétés membres à envoyer des candidatures et fixera une date limite pour leur présentation.

Seuls les candidats ayant obtenu au moins quinze voix sont élus au Comité directeur. Toutefois si le nombre total des membres du Comité se trouvait être inférieur au minimum statutaire de vingt-neuf (en plus du Président et du Secrétaire général), les candidats ayant obtenu moins de quinze voix seront aussi élus (selon l'ordre décroissant des voix reçues) afin que le minimum statutaire soit atteint. Ils seront en fonction jusqu'à l'élection suivante.

Afin d'assurer une représentation géographique équitable du Comité directeur, aucun pays n'aura plus d'un membre élu au Comité (sans que soit pris en compte le Président et le Secrétaire général) avec les exceptions suivantes: (i) Les Etats-Unis sont autorisés à avoir jusqu'à deux représentants; (ii) le même privilège est étendu aux pays qui accueillent un Congrès mondial dans la mesure où, à l'occasion de ce Congrès, lors des élections à l'Assemblée générale, le Comité directeur qui en sera issu pourra comprendre jusqu'à deux membres de ce pays; (iii) un pays peut avoir un membre supplémentaire si cela résulte du fait qu'il était un candidat proposé par une societé internationale membre de la FISP et qu'il avait reçu le nombre nécessaire de votes.

CHAPITRE III: QUESTIONS DE PROCEDURE

Art. 6. Le CD constituera des Commissions consultatives dont les membres ne seront pas nécessairement membres du CD.

Actuellement, il y a six commissions consultatives:

  1. la Commission de la politique générale
  2. la Commission sur l’enseignement de la philosophie
  3. la Commission sur l’éthique de la science et des technologies, surtout la bioéthique
  4. la Commission de recherches interculturelles en philosophie.
  5. la Commission de coopération internationale et des rencontres philosophiques
  6. la Commission sur les droits humains

Ces commissions préparent le travail du CD dans le cadre de leurs attributions et conseillent le secrétariat et la trésorerie. Le Président, le Secrétaire général ou le Trésorier et l'un des Vice-présidents sont membres d'office, ayant droit de vote, de ces commissions.

Chaque commission consultative soumettra au CD un rapport annuel. La composition de chacune de ces commissions sera en principe revue annuellement.

Le membre d'un Comité de la FISP, qui n'assiste pas à deux réunions consécutives, recevra une lettre du Président de la FISP lui demandant s'il compte persévérer dans sa fonction. Si la réponse est négative ou s'il n'y a pas de réponse, le CD sera autorisé de le remplacer par une autre personne. Si la réponse est affirmative mais que le membre n'assiste pas à la réunion suivante de ce corps, le CD le remplacera par une autre personne.

Art. 7. Le Bureau tient normalement deux réunions par an. Toutefois, si le Président estime qu'il n'y a pas d'ordre du jour assez urgent pour justifier les charges financières et organisationnelles d'une réunion en règle, celle-ci peut être remplacée par une consultation par correspondance.

Le Comité Directeur se réunit normalement une fois par an. Le Secrétaire général doit faire parvenir à tous les membres, deux mois à l'avance l'ordre du jour et la documentation disponible sur les différentes matières et questions qui y figurent. Les membres qui ne seraient pas en mesure de participer à la réunion sont invités à envoyer au Secrétaire général une communication écrite traitant des principaux points de l'ordre du jour.

CHAPITRE IV: QUESTIONS ADMINISTRATIVES

Art. 8. Le Secrétaire général et le Trésorier sont responsables, en consultation avec le Président, de l'administration de la FISP. Ils peuvent s'assurer les services d'un fonctionnaire agissant en qualité de secrétaire adjoint et authorisé à signer les documents courants et à co-signer des chèques ou mandats.

Dans le fonctionnement interne de la Fédération, le Secrétaire adjoint pourra agir au nom du Secrétaire général ou du Trésorier lorsque ceux-ci sont empêchés.

Les décisions importantes doivent être prises en accord avec le CD ou, au moins, avec le Bureau.

Art. 9. Le Secrétaire général présentera un rapport annuel au CD, oralement à une séance, ou par écrit. Une version préliminaire de ce rapport sera présentée à la première réunion du Bureau précédant la réunion du Comité directeur à laquelle le rapport complet devra être présenté. Une version de ce rapport devra être adressée à tous les membres du Comité directeur avant cette réunion du Comité directeur. Ce rapport donnera des renseignements précis sur les activités des membres du Bureau de la Fédération, sur ce qu'ils ont dit et fait en son nom, depuis la rédaction du rapport précédent. Le Secrétaire général enverra les procés-verbaux des séances du CD ainsi que des Assemblées générales en temps utile, tels qu'ils auront été rédigés par lui-même et par le Président, ou sous leur direction.

Art. 10. Si le Président ne peut assister à une réunion de l'Assemblée générale, du Comité directeur, ou du Bureau, les Vice-présidents, selon l'ordre défini par les Statuts pour la succession à la présidence, se chargeront de la présidence de ces réunions. Chacun des Vice-présidents sera, d'office, membre d'au moins une des Commissions énumerées dans ce Règlement.

Les Vice-présidents pourront représenter la Fédération dans les cas où le Président en sera empêché. Le Président délèguera cette responsabilité aux trois Vice-présidents à tour de rôle, en prenant en considération toutefois la proximité du lieu où se déroule l'événement par rapport au lieu de résidence des Vice-présidents, de même que leurs intérêts et leurs engagements philosophiques et professionnels.

Art. 11. Le Président (ou son représentant) et le président de la commission sur l’enseignement de la philosophie agiront de la part de la FISP dans la direction de l’Olympiade Philosophique Internationale, pour laquelle la FISP a pris la responsabilité conformément à l’Article 2(f() des Statuts.

CHAPITRE V: QUESTIONS FINANCIERES

Art 12. Affiliation, cotisation, droits de vote.

  1. Pour pouvoir être admise comme membre de la FISP, une société doit remplir les conditions suivantes: avoir au moins deux ans d'existence et compter au moins cent membres. Elle doit aussi satisfaire aux exigences du Comité directeur pour ce qui a trait à l'admission de ses propres membres, à l'importance et au niveau d'excellence des travaux scientifiques qu'ils produisent, au nombre et à la qualité de ses publications et/ou des publications de ses membres.
  2. Les membres correspondants ont le droit d'envoyer un délégué à l'Assemblée générale, sans toutefois qu'il ait droit de vote.
  3. Le montant des cotisations des membres soit fixé selon le barème suivant:

    Pour les membres correspondants avec 0 voix: 80 EUR

    Pour les membres ordinaires avec 1 voix (des sociétés avec 100-500 membres): 150 EUR

    Pour les membres ordinaires avec 2 voix (des sociétés avec 501-1500 membres): 300 EUR

    Pour les membres ordinaires avec 3 voix (des sociétés avec 1501-3500 membres): 600 EUR

    Pour les membres ordinaires avec 4 voix (des sociétés avec plus de 3500 membres): 900 EUR

    Une réduction de la cotisation peut être autorisée par le Bureau de la FISP, mais seulement pour des raisons exceptionnelles et dûment documentées.

  4. Plusieurs sociétés appartenant à un seul et même pays ne pourront cependant disposer de plus de huit voix en tout. Bien qu'elles aient le droit d'envoyer à l'Assemblée générale autant de délégués que le barème ci-dessus le prévoit; elles devront convenir entre elles d'une répartition du nombre des voix dont elles disposent de fait.

Art. 13. Le paiement de la cotisation doit être effectué chaque année avant le 15 février. A défaut de quoi la société retardataire verra sa qualité de membre suspendue jusqu'à ce qu'elle règle intégralement ses dûs. En outre chaque société membre devra soumettre à la Fédération un rapport annuel de ses activités. Une société qui n'aura pas soumis un tel rapport pendant trois années consécutives sera passible de suspension.

Le nombre de membres d'une société pouvant changer d'année en année, le calcul des droits de vote à l'Assemblée générale sera fait sur la base de la moyenne arithmétique des nombres des membres déclarés par ladite société au cours de la période écoulée depuis la dernière Assemblée générale jusqu'à l'année où les droits de vote s'exercent.

Les académies et les petites institutions de même type choisiront la catégorie dans laquelle elles désirent être classées.

Art. 14. L'unité de base de la cotisation est fixée par l'Assemblée générale et demeure inchangée jusqu'à l'Assemblée générale suivante, à moins qu'une dévaluation considérable du cours des devises n'exige quelque modification à cet égard.

Le Trésorier est autorisé à des arrangements avec certains membres lorsqu'une conversion de devises est impossible. Ces arrangements ne dispensent toutefois aucun membre de payer sa cotisation.

Toutes les cotisations encaissées seront utilisées par le Trésorier à des fins propres aux activités de la Fédération.

Art. 15. Le Trésorier préparera un budget annuel. Le budget sera communiqué au Bureau et aux membres du Comité directeur avant la réunion au cours de laquelle il doit être présenté. Le budget sera accompagné d'un rapport financier qui précisera en détails les revenus et dépenses de l'année financière précédente et qui indiquera les sources et les objectifs de toutes les sommes administrées par la Fédération, de même que les mesures mises en œuvre pour obtenir un financement externe.

Art. 16. Les revenus de la FISP serviront en premier lieu à couvrir les frais d'administration, puis les frais de participation aux réunions des membres du CD, le Président et les fonctionnaires de la Fédération ayant priorité.

CONCLUSION

Art. 17. Le présent règlement a été adopté par le Comité directeur lors de sa séance tenue le 9 août 2003 à Istanbul et approuvé par l'Assemblée générale de la FISP le 13 août 2003 à Istanbul. Quelques modifications ont été adoptées à des réunions suivantes du Comité Directeur et approuvées à la réunion de l’Assemblée Générale à Séoul le 3 août 2008.